header_ads

Scrolling box

» » بحث جاهز باللغة الفرنسية Lalla Fatma N'Soumer



Lalla Fatma N'Soumer

Lalla Fadhma N'Soumer, de son vrai Fadhma Si Ahmed Ou Méziane2 (1830 - 1863), est une personnalité algérienne de la résistance des Kabyles du Djurdjura à la conquête de la Kabylie par la France dans les années 1850.
En 1847, elle accepte de se joindre aux résistants de la région, les chérifs Si Mohamed el-Hachemi et Cherif Boubaghla.
À la mort de ce dernier, en 1854, les troupes du maréchal Randon, estimées à 13 000 hommes dirigés par les généraux Mac Mahon et Maissiat, constituées aussi de goums accompagnant les chefs ralliés, sont confrontées à une forte résistance. Randon demande des renforts et lorsqu'il attaque par surprise les Aït Iraten, ses forces atteignent 35 000 hommes. Les combats sont féroces. Fatma appelle ses troupes à lutter pour la liberté et à faire un ultime effort pour battre l'ennemi. Les batailles sont perdues.
Les chefs, Si Hadj Amar, Si Seddik Ben Arab, Si El-Djoudi et Sidi Tahar, sont contraints de se rendre. Fatma est accueillie chez Si Tahar Ben Mahieddiene, un notable de la région de Tablat, où elle trouve refuge dans la zaouïa de Sidi Ali Boumâali, à Tourtatine, près de Tablat (à 100 km à l'est de Médéa, dans la commune d'EI-Aïssaouia). Elle est arrêtée le 27 juillet 1857 dans le village de Takhlijt Ath Atsou, près de Tirourda, et incarcérée.
Placée ensuite en résidence surveillée à Béni Slimane, elle y meurt en 1863, à l'âge de trente-trois ans, éprouvée par son incarcération et affectée par la mort de son frère en 1861

.

r0mel Dz

Hi there!
«
التالي
رسالة أحدث
»
السابق
رسالة أقدم

1 التعليقات: